Adsorption du bleu de sétapers issu de l’industrie de textile TAYAL de Relizane sur un biosorbant à faible coût préparé à base de feuilles d’artichaut

  • Abdelkarim Seghier
  • Fatima Habouchi
  • Faima Zohra Fortas
  • Lamia Cheklam
  • Mohamed Hadjel
Keywords: TAYAL, bleu de sétapers, eau usée, pollution, biosorption

Abstract

Le présent travail à but d’étudier la cinétique et l’isotherme de sorption d’un colorant organique azoïque (bleu de sétapers) sur les feuilles des artichauts considérées comme déchet végétal. L’étude cinétique de la biosorption du bleu de sétapers sur le biosorbant préparé a montré que le maximum de la rétention est enregistré au-delà de 60 minutes et que le modèle du pseudo deuxième ordre est bien adapté à ce transfert liquide solide, qui indique que la chimisorption est le mécanisme le plus dominant. Les données de l’isotherme de sorption a montré un ajustement linéaire exacte du modèle de Langmuir (R2 >0.99) et indique que le transfert adsorbat/adsorbant généralement se fait en monocouche avec une capacité maximale de sorption de Langmuir de l’ordre de 23.31 mg/g. Le coefficient de détermination de l’équation de Freundlich   avec une valeur de 0.9688 est plus moins acceptable et suggère la possibilité de présence de sorption multicouches en quelques sortes avec une capacité de sorption multicouches de 1.74 mg1−1/n L1/n g-1.

Published
2021-06-30
Section
Latest articles